• Priorité santé - Vieillir n'est pas un crime

    Il y a 2 mois - Par RFI

    Les personnes très âgées, parfois atteintes de plusieurs pathologies, qui ne correspondent pas à l'image du « senior dynamique » des publicités, peuvent être reléguées loin des regards d'une société vouée à la performance.
    La maltraitance est fréquente, et la crise du Covid a constitué un tournant, dans la mesure où une partie de l'opinion a considéré les « vieux » comme responsables d'avoir volé aux « jeunes » leur liberté et de mettre en danger l'économie. Pire, une insupportable solitude leur a été imposée, responsable du « phénomène de glissement » (de nombreuses personnes qui se sont...
    Lire la suite ...