• Au procès de l'attentat de Nice, la culpabilité de Florian qui aimerait « arriver à pleurer »

    Il y a 10 jours - Par La Croix

    La cour d'assises de Paris a continué, vendredi 23 septembre, à écouter les victimes du 14 juillet 2016. Dans un témoignage marquant, Florian Hattermann, a parlé de son immense sentiment de culpabilité, cette douleur d'être vivant alors que son père, sa mère et son jeune frère sont morts sur la promenade des Anglais.
    Lire la suite ...