• Cette femme a été battu par son petit ami et publie des photos pour dénoncer la violence contre les femmes

    Il y a 3 mois - Par Santé magazine

    En sus des séquelles physiques évidentes, les femmes victimes de violence ou d'abus domestiques courent un risque beaucoup plus élevé de souffrir de divers problèmes de santé mentale, notamment l'état de stress post-traumatique, la dépression, l'anxiété, la toxicomanie et les idées suicidaires.
    Aussi, contrairement aux autres agressions, dans les situations de violence domestique, le passage à l'acte est généralement suivi de remords et d'excuses. Mais cette « lune de miel » ne dure jamais, supplantée encore une fois par la tempête rageuse d'un partenaire fougueux et colérique. Un cercle...
    Lire la suite ...