• Après l'idéalisation du "califat", la lente introspection de l'aînée des frères Clain

    Il y a 23 jours - Par La Croix

    "J'ai mis des œillères": jugée à Paris pour avoir tenté de rejoindre en Syrie ses frères cadets devenus les voix françaises du groupe État islamique, Anne Diana Clain a affiché mardi un regard critique sur sa famille et son idéalisation, qu'elle dit révolue, pour l'organisation jihadiste.Ce n'est pas le procès des frères Clain, Fabien et Jean-Michel, mais leur parcours au sein de l'Etat islamique , dont ils furent les propagandistes francophones entre 2015 et leur mort dans des frappes en fé...
    Lire la suite ...