• La crise pourrait coûter jusqu'à 9 milliards à l'Unedic fin avril

    Il y a une année - Par La Croix

    La crise du coronavirus pourrait coûter jusqu'à 9 milliards d'euros à l'Unedic fin avril, du fait des dépenses supplémentaires comme le chômage partiel et des moindres recettes, indique le régime d'assurance-chômage dans une note publiée vendredi.Les auteurs de cette note, rédigée pour le bureau du régime paritaire qui s'est tenu jeudi, estiment que le coût total du chômage partiel pour l'État et l'Unédic sera "entre 800 millions et deux milliards par semaine de confinement" et se basent
    Lire la suite ...