• Trois ans après les attentats du 13 novembre, la culpabilité d'un psychiatre dont le patient a été tué

    Il y a 3 jours - Par Le Quotidien du Medecin

    « Si je ne l'avais pas traité, il serait encore vivant. » Le Dr Bruno Boniface, psychiatre, a soigné un jeune homme agoraphobe afin qu'il retrouve le goût de sortir à Paris. Son patient y est parvenu, le 13 novem...
    Lire la suite ...

     

  • 13-Novembre: la "culpabilité" du psy dont le patient a été tué sur une terrasse

    13-Novembre: la "culpabilité" du psy dont le patient a été tué sur une terrasse

    Il y a 3 jours - Par La Croix

    "Si je ne l'avais pas traité, il serait encore vivant": Bruno Boniface, psychiatre, a soigné un jeune homme agoraphobe afin qu'il retrouve le goût de sortir à Paris. Son patient y est parvenu, le 13 novembre 2015, avant d'être tué sur l'une des terrasses."Son but était d'aller retrouver la liberté d'aller boire des verres en plein Paris, sans appréhension, se souvient le psy de 57 ans, et la première fois qu'il a pu le faire, c'était le 13 novembre".Ce trentenaire, dont il tait le...
    Lire la suite ...