• Avec l'offensive turque en Syrie, des femmes de l'EI rêvent de s'enfuir

    Il y a 29 jours - Par La Croix

    Traînant son niqab noir dans les allées poussiéreuses du camp d'Al-Hol en Syrie, Oum Oussama affiche fièrement son appartenance au groupe Etat islamique. Avec l'offensive turque, elle rêve d'un retour du "califat" et se voit déjà fuir avec des milliers de femmes de l'EI."On ne partira pas sans nos maris emprisonnés", avertit la Syrienne de 25 ans, rescapée des violents combats à Baghouz, dernier bastion jihadiste où s'est éteint le "califat" de l'EI en mars et reconquis par les...
    Lire la suite ...

     

  • Dans le camp d'Al-Hol en Syrie, la crainte d'une Française face à l'offensive turque

    Dans le camp d'Al-Hol en Syrie, la crainte d'une Française face à l'offensive turque

    Il y a 29 jours - Par La Croix

    A Al-Hol, où les Kurdes retiennent des proches de jihadistes dans le nord de la Syrie, la moitié des femmes voudraient profiter de l'offensive turque pour s'évader et renouer avec le "califat" et l'autre a peur, raconte une Française du camp à l'AFP.L'offensive d'Ankara, lancée le 9 octobre contre les forces kurdes dans le nord syrien et suspendue jeudi, a fait craindre des évasions de jihadistes du groupe Etat islamique emprisonnés, notamment des étrangers, ou de leurs...
    Lire la suite ...