• La famille d'une victime de la dictature argentine en appelle à la France

    Il y a 11 jours - Par La Croix

    Le Conseil constitutionnel examine, mardi 14 mai, le « cas Sandoval », cet officier franco-argentin suspecté d'avoir prêté main-forte à la junte au pouvoir à partir de 1976. À l'origine de l'affaire, la famille d'Hernan Abriata, un jeune enlevé à l'époque et porté disparu depuis. Sa mère, contactée par La Croix, place tous ses espoirs dans la justice française.
    Lire la suite ...