• Les colleurs de l'hôpital public, après une journée de garde, "l'énergie du désespoir"

    Il y a 13 jours - Par La Croix

    Le jour, ils sont chefs de service, médecins ou infirmiers. La nuit, ils se faufilent dans Paris pour coller sur les murs et les monuments leurs appels à sauver l'hôpital public et éviter "un retour à l'anormal" après la pandémie."Hello tout le monde, je suis vraiment crevée, je vous préviens, ce soir c'est vraiment l'énergie du désespoir", lance Dr. Emmanuelle Peyret en rejoignant à 22H00 son équipe de colleurs, réunis "au local" de l'hôpital Robert Debré, à Paris. Cheffe du service d'addictolo...
    Lire la suite ...