• Après les attentats, le tabou du traumatisme des soignants

    Il y a 5 jours - Par Sud Ouest

    Alors que la résistance psychologique du personnel médicale est glorifiée, l'omerta sur les souffrances mentales des soignants qui ont traité les victimes du 13-Novembre perdure. .
    Des blessés qui passent les portes de l'hôpital en sang, parfois défigurés, sans aucun bandage ni soins préalables.. De nombreux soignants des...
    Lire la suite ...