• Licencié après avoir été photographié assoupi, un agent de propreté se défend au tribunal

    Il y a 4 mois - Par La Croix

    "C'est le licenciement du buzz": un agent de propreté a contesté mardi aux prud'hommes de Créteil son limogeage pour une photo postée à son insu sur internet le montrant, en tenue de travail, allongé sur le rebord d'une vitrine parisienne."Pour nous cette photo, une photo volée, n'est pas acceptable comme justification d'un licenciement pour faute grave", résume Joachim Scavello, l'avocat d'Adama Cissé.En septembre 2018, cet employé d'une filiale de Derichebourg avait fait une pause, prévue dans...
    Lire la suite ...