• Huit Marseillais d'adoption tués rue d'Aubagne il y a un an

    Il y a 1 mois - Par La Croix

    Ouloume, mère de famille comorienne, Simona, étudiante italienne, Cherif, sans-papier algérien, mais aussi Tahar, Marie, Fabien, Julien et Pape Magatte: il y a un an, à 09h05, le 65 rue d'Aubagne à Marseille emportait huit vies sous ses gravats.1er étage: Ouloume, mère courageCe lundi 5 novembre 2018, Ouloume Hassani, 54 ans, dépose son fils, El Amine, 8 ans, à l'école. Elle rentre chez elle un peu avant 09h00, "pour récupérer des documents pour un rendez-vous", explique Saïd, 28 ans, un autre d...
    Lire la suite ...