• La consommation récréative de GHB alarme la nuit parisienne

    Il y a une année - Par Le Monde

    Longtemps surnommé « drogue du violeur », le GHB est aujourd'hui souvent consommé de façon volontaire et récréative, comme son cousin le GBL. Mais les risques sont méconnus et les accidents se multiplient.
    Lire la suite ...