• À son procès, le cadre de Daech minimise : « Nous étions là pour combattre Bachar, c'est tout »

    Il y a 12 jours - Par La Croix

    Le procès de Tyler Vilus, accusé de crimes en Syrie entre 2013 et 2015, proche du cerveau présumé des attentats du 13-novembre, s'est ouvert ce jeudi 25 juin devant la cour d'assises spécialement composée. Sans jamais renier son engagement, le Français a minimisé son rôle.
    Lire la suite ...