• Cancer du sein : le coup de gueule d'un médecin

    Il y a 7 jours - Par Top Santé

    Chef du service d'hématologie du CHU d'Angers et président du Conseil d'administration de l'Institut national du cancer , le Pr Norbert Ifrah fustige les détracteurs du dépistage organisé du cancer du sein. Dans un entretien publié dans le Parisien , il dénonce les polémiques sur les surdiagnostics qui fleurissent sur la Toile. "Ces détracteurs, peu nombreux mais très actifs, sont irresponsables. N'oublions pas que 59 000 nouveaux cancers du sein sont détectés chaque année et que 12 000 femmes en meurent" déclare-t-il. La participation au dépistage organisé baisse depuis quelques années...
    Lire la suite ...