• « Et l'ombre emporte ses passagers », un prodigieux précis de décomposition

    Il y a 3 jours - Par La Croix

    Par ses souvenirs d'enfant dans le Paris populaire des années 1960-1970, Marin Tince fait une entrée fulgurante en littérature, avec une gouaille argotique, ébouriffante et décapante.
    Lire la suite ...